Cari bâtons mouroung

photo-22511

Voilà une recette que vous ne verrez pas souvent sur la toile, les bâtons mouroung ou mouroungue poussent sur un arbre, dont on consomme aussi les feuilles, ce sont les brèdes mouroung. Tout comme la sauce de thon, le cari de bâtons mouroung est un plat du pauvre, mais qui se fait rare, de nos jours, sur les tables créoles. Si vous souhaitez en savoir plus sur le mouroung cliquez ici.


Cari bâtons mouroung

Ingredients

  • - 2 oignons (rouges si possible)
  • - 2 tomates mûres
  • - 2 ou 3 gros piments (vous pouvez utiliser des piments corne de bœuf, ce sont ceux qui se rapprochent le plus des gros piments Réunionnais)
  • - 15g de gingembre pelé et écrasé
  • - 2 gousses d'ail pelé, dégermé et écrasé
  • - 1 cuil. à café rase de curcuma (safran péï)
  • - eau
  • - sel et poivre
  • - huile de tournesol
  1. Peler les bâtons mouroung, peler et hacher les oignons et couper les tomates.
  2. Dans une marmite faire roussir les oignons dans une cuillère à soupe d'huile, remuer régulièrement, puis ajouter l'ail et le gingembre, faire revenir le tout quelques secondes.
  3. Faire revenir ensuite les gros piments dans ce mélange.
  4. Ajouter ensuite les tomates hachées et le curcuma, remuer en les faisant fondre, rajouter un petit peu d'eau si nécessaire.
  5. Saler et poivrer.
  6. Ajouter, ensuite, les bâtons mouroung, mélanger le tout et ajouter de l'eau à hauteur. Porter le tout à ébullition, puis laisser cuire à feu doux pendant environ 30 minutes.
  7. Ce cari se déguste avec du riz blanc, des grains et de la morue frite.
  8. Comment manger les bâtons mouroung, comme vous mangeriez des artichauts, en récupérant la pulpe du bâton.
http://monilemapassion.com/2009/01/23/cari-batons-mouroung/

photo-22521photo-22531

CC BY-NC-ND 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

15 comments

  1. Eleonora says:

    Un coucou en passant pour te souhaiter un bon week-end…et je ne connais pas du tout…encore une découverte

  2. Marjolaine says:

    Merci beaucoup de nous faire découvrir des nouvelles choses venues de loin. Je ne connaissais pas du tout ce produit. Une découverte qui apporte du soleil sous nos latitudes.
    A bientôt.

  3. lory says:

    un plat qui me tente et m’intrigue…je ne connais pas ces légumes.J’aimerai bien gouter ton plat!

  4. bloga2 says:

    Nous sommes de fervents adeptes de Thalassa et c’est avec plaisir que j’ai revu cette île ou j’avais passé 3 semaines (pour mon boulot) il y a maintenant 8ans.
    Je me suis replongée dans mes souvenirs, le cabri massalé au « Reflet des îles » à Saint Denis , le lever du soleil sur le volcan assise sur des pierres encore chaudes.
    Faut qu’on y retourne ……

  5. Cocopassions says:

    Merci pour ces infos sur le Mouroung que je ne connaissais pas du tout (mes amis réunionnais ou antillais ne m’en ont jamais parlé ou fait déguster)

  6. Nawal says:

    Bonjour,
    J’ai regardé avec plaisir l’émission télé sur ta Belle île et j’ai biensur pensé à toi 🙂
    A bientôt !

  7. celtica says:

    les batons mouroung ressemblent aux lady fingers en apparence est ce pareil ?
    Peut on réaliser cela avec des bringuelles ( sorte d aubergines rondes et vertes ) j en trouve dans une épicerie ici en belgique tenue par un pakistanais qui a plein de légumes du genre mais il ne voit pas ce que sont les batons mouroung. quel autre nom ca peut avoir ?

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.