Petit w-e prolongé et Rencontre improbable dans le Cher

Ça y est de retour du Cher et cette fois-ci pour un petit moment, une w-e prolongé très agréable malgré une météo des plus capricieuses.
Arrivés jeudi à Nozières, plus précisément Les Maisons, un petit coin charmant, nous avons passé une très bonne journée à déguster un délicieux repas typiquement créole, concocté par mes parents.
Ce repas créole implique un cari de poulet fermier, acheté à la fermière d’à côté, à qui mes  parents avaient, expressément demandé à garder les pattes et la tête du volatile! Eh oui! Nous les consommons à La Réunion, et il n’est pas courant du tout de demander à en garder ces parties.
Je vois déjà votre moue de dégoût pour certains, hihi! J’aime beaucoup pour ma part les pattes du poulet, mais ne me demandez pas de manger la tête.

Sans chichi, voici une photo d’une platée Réunionnaise:photo-2145

Riz basmati à la créole, lentilles, cari brèdes lastron, cari de poulet et rougail tomates

Un délicieux repas, qui l’espace d’un instant m’a donné l’impression d’être à l’Île de la Réunion, merci, merci!
Le lendemain, un peu désœuvrés, mes parents étant allés à Poitiers avec mon frère pour finir son déménagement, on décide d’aller se balader à Bourges à 30minutes de Nozières.
Pendant le trajet, je dis à mon homme, qu’il y a une bloggeuse qui ne vit pas très loin de Bourges et qui s’appelle Mamina du blog « Et si c’était bon« . On arrive à Bourges, par un dédale de rues, un vrai labyrinthe, mais une ville magnifique et charmante à souhait!

0003500014

00019 0002100029000810007300065

Le midi, repas dans une pizzeria et re ballade dans la ville et puis pour finir, j’avais vu en passant devant, plus tôt, que la Fnac était ouverte, je propose à mon homme d’aller y faire un petit tour, histoire de regarder ce qu’ils avaient au rayon livres de cuisine. Il me dit: « Tu es sûre?! »
Je lui réponds que oui, alors, direction la Fnac et un petit tour au rayon enfant avant d’atteindre le rayon cuisine.
Je tombe sur le « Larousse des desserts » par Pierre Hermé et continue à regarder un peu autour de moi, quand une dame nous rejoint avec son petit chien. Ma puce qui me dit: « Il est gentil le chien, maman! » Je lui réponds que oui et la dame lui dit: « Non, il n’est pas méchant le petit chien. Tu veux le toucher? »
Je prête un peu plus attention à la dame en question, et là je me dis, mince alors, on dirait Mamina. C’était trop incroyable pour y croire, pendant ce temps, ma pitchoune avait chapardé un livre sur comment exterminer les limaces! Je cherche l’endroit où elle l’a chapardé et j’entends Mamina qui parle d’un livre de bloggeur à son mari, qui nous avait rejoint. Je me suis dit que ça faisait trop de coïncidences, il ne pouvait s’agir que de Mamina, je lui pose alors la question et elle me répond que oui. S’en suit un bel échange sur nos occupations respectives en ce moment.
Je remercie Mamina pour sa gentillesse, j’ai beaucoup apprécié cet échange totalement improbable qu’imprévu!

00097

Si on m’avait dit qu’un 15 août j’aurais rencontré Mamina dans une Fnac ouverte à Bourges, je n’y aurais jamais cru!!!
Comme quoi tout peut arriver!
Cela résume ce passage à Bourges, le reste du w-e s’écoula sans encombres, samedi soir grillades party avec les voisins du gîte et dimanche a sonné notre retour à la maison.

CC BY-NC-ND 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

One comment

  1. Jo.L says:

    Les rencontres imprévues sont le soleil des jours de pluie qui animent nos souvenirs …
    J’ai rencontré aussi Mamina mais sur une rencontre « prévue » au salon du blog à Soissons (d’ailleurs cette année j’y retourne en simple visiteuse pour espérer avoir le temps de rencontrer encore bien d’autres bloggueurs et bloggueuses dont je visite souvent les blogs) !

Laisser un commentaire

Je ne suis pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.