Arachides – cacahuètes


Cela fait quelques jours que je n’ai rien publié, c’est pas bien! Lol! En attente de papiers importants, obligée de faire des pieds et des mains pour les obtenir, je n’avais pas vraiment l’esprit à bloguer. Ça y est après 1 mois d’attente et une relance, il y a 2 semaines, je les ai enfin reçus.
D’ici, au mois de septembre, je ne publierai plus de recettes aussi fréquemment, qu’avant. J’ai un mémoire à rendre sur mon expérience professionnelle. Ça va me demander un travail long et fastidieux, mais je ne laisserai pas tomber le blog pour autant, alors ça pour rien au monde! N’hésitez donc plus à vous abonner à mes publications afin de vous tenir au courant.

Vous connaissez toutes et tous les cacahuètes aussi appelées arachides, je vous les propose bouillies pour une fois. Cela surprend les non initiés, c’est sûr, mais c’est délicieux!
Un petit plaisir régressif, en ce qui me concerne et que je ne pensais pas pouvoir vous proposer aussi rapidement. Voilà qu’hier, en faisant mes courses chez un maraîcher, j’ai eu la surprise de découvrir des arachides fraîches. Autant vous dire que je suis retombée en enfance!
Dans la cuisine Réunionnaise, on retrouve les cacahuètes, principalement, dans la préparation du rougail Dakatine et du rougail pistache (c’est comme ça que l’on appelle les cacahuètes là-bas). Je ne sais pas si beaucoup de Réunionnais connaissent cette façon de les préparer.
Vous pouvez très bien les servir à l’apéritif, vous en surprendrez plus d’un!

Edit: Je trouve très souvent des arachides fraîches chez Grand-Frais


Ingrédients:

– 500g d’arachides fraîches c’est-à-dire non séchées
– eau
– sel

Rincer les arachides sous l’eau, les entreposer dans une cocotte et les recouvrir d’eau, environ 1 à 2 fois le volume d’arachides. Saler et couvrir la cocotte, porter à ébullition et au sifflement de la soupape, baisser le feu et laisser cuire pendanr 30 à 45 minutes. Au bout de ce temps, soulever la soupape pour évacuer l’air chaud et ouvrir la cocotte. Égoutter les arachides et les servir aussitôt. On les décortique et les mange telles quelles.

CC BY-NC-ND 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

13 comments

  1. piroulie says:

    bon courage pour ton mémoire
    je ne connais pas le rougail je vais aller découvrir ça sur ton blog dès que j’aurai un peu plus de temps devant moi
    bisous

  2. stephanie says:

    une madeleine de proust que peu connaissent…j’en sens l’odeur rien qu’en l’imaginant…

Laisser un commentaire

Je ne suis pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.